>

Elytweet n°25 – Semaine du 28 MARS au 03 AVRIL 2022

Ce baromètre Elytweet permet d’analyser l’agenda setting, c’est-à-dire la capacité du côté des candidats à l’élection présidentielle, de leur formation politique et de leur entourage à imposer certaines thématiques à l’agenda médiatique sur Twitter. Il s’agit également de s’intéresser à la visibilité que donnent des journalistes politiques et éditorialistes sur Twitter à ces candidats et formations.

INDICE d’alignement* – semaine du 28 MARS au 03 AVRIL

*Indice, de 1 à 10, qui permet de voir l’alignement des sujets abordés par les comptes Twitter des différents candidats déclarés ou présumés à l’élection présidentielle de 2022 et de leurs soutiens partisans et ceux abordés par les comptes Twitter des journalistes éditorialistes politiques au cours de la période écoulée

INDICE DE VISIBILITÉ *semaine du 28 MARS au 03 AVRIL

*Pourcentage des tweets émis par les comptes Twitter des journalistes politiques et éditorialistes politiques qui citent au moins une fois le nom de l’un des candidats déclarés ou présumés à l’élection présidentielle de 2022, de leur entourage respectif et de leur formation politique.


En cette dernière ligne droite pour les candidats à l’élection présidentielle, la guerre en Ukraine est le sujet le plus abordé par les journalistes et les commentateurs sur Twitter et figure parmi les dix sujets les plus abordés par chaque candidat, à l’exception d’Éric Zemmour. Parallèlement, le coronavirus – second sujet le plus important de la semaine – remonte légèrement, tant du côté des journalistes que des candidats, en raison du rebond de l’épidémie.

Les meetings organisés par certains candidats sont largement promus par leur entourage avec des hashtags comme #MacronArena, #MélenchonToulouse, #JadotZenith ou encore #RousselLyon, pour ne citer qu’eux. Pour autant, cet effort de visibilisation ne se traduit pas par une mise en avant équivalente du côté des journalistes et éditorialistes politiques. En ce sens, Yannick Jadot et Anne Hidalgo n’ont pas réussi à faire figurer leur dernier meeting de campagne à l’agenda médiatique. Si ceux de Jean-Luc Mélenchon et d’Éric Zemmour avaient été particulièrement commentés la semaine précédente, seul celui d’Emmanuel Macron figure parmi les sujets les plus abordés de la semaine.

Le nombre de participants, le contenu du discours ou encore les soutiens présents, tout a été passé au crible par les journalistes et commentateurs sur Twitter. Certains ont ainsi pu souligner que si le meeting du président-candidat à La Défense était extrêmement commenté, il ne s’agissait toutefois pas de l’événement de campagne ayant regroupé le plus de participants. Dans le même temps, les autres candidats et leur entourage se sont opposés au contenu du discours, principalement sur les annonces relatives au pouvoir d’achat, au financement des retraites et au taux d’emploi.

Emmanuel Macron a également été sous le feu des commentaires avec les révélations concernant le cabinet de conseil McKinsey. Le sujet a été abordé par l’intégralité des candidats à l’élection présidentielle, leur permettant ainsi de développer leur vision de l’État et le rapport que ce dernier devrait entretenir avec les cabinets de conseil. Si les journalistes ont largement tweeté, c’est du côté des candidats à la présidentielle que l’on observe le plus gros volume de tweets à propos de cette affaire ; pas moins de six fois plus, avec Éric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen en tête.

L’étude des sujets les plus évoqués par les journalistes et éditorialistes politiques montre une polarisation de plus en plus forte vers le seul scrutin : commentaires de sondages, soutiens engrangés (ou non) par les candidats – Nicolas Sarkozy en premier lieu – et absence de débat entre les candidats avant le premier tour notamment. Cette focalisation des journalistes sur le scrutin et parallèlement le recentrage des candidats sur leur propre campagne expliquent alors un alignement plutôt moyen entre les protagonistes, à l’exception de Marine Le Pen et Philippe Poutou.


Anthony Dos Santos
Anthony Dos Santos

Co-fondateur / Directeur associé chez Uptowns 👀