>

Elytweet n°19 – Semaine du 14 au 20 Février 2022

Ce baromètre Elytweet permet d’analyser l’agenda setting, c’est-à-dire la capacité du côté des candidats à l’élection présidentielle, de leur formation politique et de leur entourage à imposer certaines thématiques à l’agenda médiatique sur Twitter. Il s’agit également de s’intéresser à la visibilité que donnent des journalistes politiques et éditorialistes sur Twitter à ces candidats et formations.

INDICE d’alignement* – semaine du 14 au 20 février

*Indice, de 1 à 10, qui permet de voir l’alignement des sujets abordés par les comptes Twitter des différents candidats déclarés ou présumés à l’élection présidentielle de 2022 et de leurs soutiens partisans et ceux abordés par les comptes Twitter des journalistes éditorialistes politiques au cours de la période écoulée

INDICE DE VISIBILITÉ *semaine du 14 au 20 février

*Pourcentage des tweets émis par les comptes Twitter des journalistes politiques et éditorialistes politiques qui citent au moins une fois le nom de l’un des candidats déclarés ou présumés à l’élection présidentielle de 2022, de leur entourage respectif et de leur formation politique.


Le coronavirus qui a été pendant plusieurs mois en tête de toutes les préoccupations est évoqué presque exclusivement par l’exécutif, notamment Olivier Véran. La question ukrainienne occupe une place croissante auprès des journalistes sans pour autant que les politiques ne s’en emparent. Le 21 février, date hors ce baromètre, marquera un tournant.

Sur Twitter, les candidats et leur entourage sont désormais très centrés sur leur campagne et les hashtags qui accompagnent leurs propres temps forts. #MarinePrésidente (ou #MarinePresidente) a ainsi donné lieu à 196 tweets, #ZemmourMontSaintMichel 188 tweets et #Mélenchon2022 65 tweets. Il s’agit d’une des manières privilégiées pour mobiliser sur les réseaux sociaux.

La campagne de Valérie Pécresse et spécifiquement le meeting « Nouvelle France » avaient clos la semaine du 7 au 13 février. Les critiques très vives à l’endroit de sa prestation se sont poursuivies la semaine suivante, faisant de la campagne de Valérie Pécresse un des dix sujets les plus abordés par les journalistes et commentateurs sur Twitter.

Le hashtag #NaufragePécresse a largement été utilisé par les détracteurs de la candidate et les mots qu’elle a employés comme le « grand remplacement » ou les « Français de papier » ont continué à être décryptés. Une partie des candidats de gauche (Christiane Taubira, Anne Hidalgo ou encore Fabien Roussel) se sont attachés à montrer par exemple la porosité entre le discours de la candidate issue des Républicains et celui de l’extrême droite. Certains journalistes et commentateurs sur Twitter sont, quant à eux, revenus sur la dureté des critiques auxquelles la candidate fait face en les analysant sous le prisme du sexisme et traçant ainsi un parallèle entre Anne Hidalgo, Christiane Taubira et elle.

Dans le même temps, les candidats ont continué à évoquer les difficultés à récolter les parrainages, tandis que d’autres ont franchi la ligne d’arrivée des 500 parrainages et s’en réjouissent. David Lisnard, maire de Cannes, a annoncé donner sa signature à Jean-Luc Mélenchon, en doublant ce soutien d’une vidéo parue sur Twitter, dans laquelle il revient sur ce qui a motivé sa décision.

En ce sens, Twitter constitue un des lieux privilégiés de la mise en scène tant de la difficulté à obtenir les signatures que du succès.

Aucun moyen de mobilisation et de visibilité n’est laissé de côté : les hashtags (#JeVoteJadot, #parraineztaubira) ou encore les vidéos, toutes les ressources offertes sur Twitter sont utilisées. De même, le soutien, par les termes de « vote utile », de Ségolène Royal à destination du candidat insoumis a bénéficié d’un nombre important de relais sur le réseau social.

Enfin, les tweets d’élus qui photographient leurs soutiens sont nombreux. La mise en scène de difficultés réelles qui vont de pair avec une critique du système institutionnel se double d’une attention portée par les journalistes à ce sujet. Depuis le début du mois de février, les candidats parviennent à maintenir ce sujet à l’agenda médiatique.


Anthony Dos Santos
Anthony Dos Santos

Co-fondateur / Directeur associé chez Uptowns 👀