>

Elytweet n°11 – Semaine du 13 au 19 décembre 2021

Ce baromètre Elytweet permet d’analyser l’agenda setting, c’est-à-dire la capacité du côté des candidats à l’élection présidentielle, de leur formation politique et de leur entourage à imposer certaines thématiques à l’agenda médiatique sur Twitter. Il s’agit également de s’intéresser à la visibilité que donnent des journalistes politiques et éditorialistes sur Twitter à ces candidats et formations.

INDICE d’alignement* – semaine du 13 au 19 décembre

*Indice, de 1 à 10, qui permet de voir l’alignement des sujets abordés par les comptes Twitter des différents candidats déclarés ou présumés à l’élection présidentielle de 2022 et de leurs soutiens partisans et ceux abordés par les comptes Twitter des journalistes éditorialistes politiques au cours de la période écoulée

INDICE DE VISIBILITÉ * – semaine du 13 au 19 décembre

*Pourcentage des tweets émis par les comptes Twitter des journalistes politiques et éditorialistes politiques qui citent au moins une fois le nom de l’un des candidats déclarés ou présumés à l’élection présidentielle de 2022, de leur entourage respectif et de leur formation politique.


La semaine précédente était marquée par la sortie du bloc de gauche d’une relative invisibilité. La semaine qui vient de s’écouler poursuit cette dynamique. La gauche est de nouveau portée par la visibilité obtenue par Anne Hidalgo et son entourage auprès des journalistes sur Twitter. Elle concentre en effet 21,2 % de la visibilité (contre 21,7 % la semaine qui précédait). La séquence forte pour cette partie de l’échiquier de la semaine passée s’est poursuivie cette semaine avec la vidéo de Christiane Taubira, dans laquelle elle explique envisager être candidate.

Christiane Taubira a réussi à mettre à l’agenda politique et médiatique l’hypothèse de sa candidature.

Dans ces conditions, il est difficile pour les différents candidats de faire émerger leurs propres thématiques de campagne. Par exemple, si le journaliste Renaud Pila rapporte que Jean-Luc Mélenchon a demandé qu’on le « laisse tranquille » par rapport à la déclaration de Christiane Taubira, le détail des publications montre que c’est bel et bien ce sujet qui a fait parler du candidat insoumis cette semaine.

L’autre personnalité politique qui a réussi à agir sur les agendas politique et médiatique est Emmanuel Macron.

L’intégralité des candidats a en effet évoqué l’entretien d’Emmanuel Macron diffusé sur TF1 et LCI. Il s’agit également d’un des deux sujets les plus évoqués par les journalistes (avec le Covid). En ce sens, le président de la République a réussi à faire d’un événement télévisuel une séquence le plaçant au centre des discussions et des commentaires sur Twitter. La plupart des candidats ainsi que leur entourage ont critiqué l’entretien, les analyses développées par le président de la République. Plusieurs candidats et journalistes ont pointé du doigt le flou entre la fonction de président et le statut de candidat.

Le taux de visibilité d’Emmanuel Macron est en hausse de 10 points par rapport à la semaine passée, avec un alignement parmi les plus faibles de la semaine, ce qui souligne la place de cet entretien.

Si Emmanuel Macron était la personnalité au centre des discussions sur Twitter, les journalistes et commentateurs politiques lui ont trouvé une concurrente : Valérie Pécresse. Il s’agit du huitième sujet le plus évoqué par les journalistes la semaine qui vient de s’écouler. Il est intéressant de noter que la candidate des Républicains et son entourage évoquent très régulièrement Emmanuel Macron. Les journalistes sur Twitter renforcent cette stratégie via une mise en récit combative évoquant ainsi un « match », des « provocations » ou encore Emmanuel Macron « contrant » Valérie Pécresse.

À noter : l’incarcération de Claude Guéant est le 5e sujet le plus évoqué par les journalistes politiques sur Twitter cette semaine. Du côté des candidats, les réactions sur le sujet sont très limitées.

Enfin, un nombre important de journalistes et de membres du personnel politique ont rendu hommage à Laurent Bouvet sur Twitter. L’ensemble de l’arc politique a commémoré l’intellectuel, soulignant son « courage », son « attachement à la République » ou encore l’exigence de sa pensée, à l’exception de Jean-Luc Mélenchon et de son entourage.


Anthony Dos Santos
Anthony Dos Santos

Co-fondateur / Directeur associé chez Uptowns 👀